Charlie Hebdo – NATO:s varning till Frankrike för att det vill hoppa av sanktionskriget mot Ryssland

Senast uppdaterad: 2015-01-09

Dr. Webster Tarpley pÄ Rense

tarpley.net

NATO anvĂ€nder Falsk Flagg terrorism som disciplinĂ„tgĂ€rd mot “olydiga” lĂ€nder.

PĂ„ samma sĂ€tt attacken pĂ„ Utøya 22/7 var NATO:s straffexpedition mot Norge för att det sommaren 2011 hoppade av kriget mot Libyen sĂ„ Ă€r Charlie Hebdo NATO:s varning till Frankrikes president Hollande för att han vill hoppa av sanktionskriget mot Ryssland..


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • By Abdelmalek Kadri, 2015-01-11 @ 00:09

    Depuis trois annĂ©es et dix mois que la guerre sĂ©vit contre le peuple syrien – civiles, armĂ©e et gouvernement. MalgrĂ© les dĂ©clarations officielles dĂšs les premiĂšres heures du PrĂ©sident Bachar el-Asad qui n’a cessĂ© de clamer qu’il s’agissait de terrorisme injectĂ© par des puissances occidentales, avec Ă  leur tĂȘte les Ă©tats-uniens, leurs alliĂ©s et leurs laquais arabes, et non de revendications lĂ©gitimes du peuple, ou des manifestations, ou de soulĂšvement, ou de guerre civile. Tout le monde faisait la sourde oreille, personne ne voulait prendre en considĂ©ration cette rĂ©alitĂ© incontestable, personnalisĂ©e par ce terrorisme en majoritĂ© non syrien, fabriquĂ©, formĂ©, soutenu, armĂ© et injectĂ© en Syrie, par les frontiĂšres jordaniennes, libanaises et turques. Ce monstre aujourd’hui est devenu potentiellement capable de frapper n’importe oĂč dans le monde, pas seulement en Syrie, en Irak, en Egypte, en Libye, en Afrique du Nord, en AlgĂ©rie, au Sahel, au Niger, au NigĂ©ria, au Cameroun, en Afrique Centrale, au Mali, Ă©galement en Europe eurasienne, dans le Caucase, russe, en Chine, mais aussi en Europe et en AmĂ©rique du nord. Cette fiĂšvre terroriste dĂ©jĂ  constatĂ©e, diagnostiquĂ©e, serait elle le choc nĂ©cessaire pour que ces pays europĂ©ens, tels que la Grande-Bretagne et la France entre autres, changent leur orientation politique contre l’Etat Syrien, ou bien le dĂ©veloppement de ces Ă©vĂ©nements va se poursuivre sans changement. Seule l’armĂ©e arabe syrienne qui rĂ©siste, et rĂ©alise victoires sur victoires contre ce terrorisme en ce dĂ©but d’annĂ©e 2015, sur un terrain neigeux et glacial sur l’ensemble de la gĂ©ographie syrienne, et particuliĂšrement face Ă  la frontiĂšre avec la Turquie, Ă  Louban et Zohra, d’oĂč continuent d’affluer encore et encore des milliers de terroristes de toutes nationalitĂ©s, repoussĂ©s dans chacune de leurs tentatives par les forces civiles et l’armĂ©e arabe syrienne. Bien que deux rĂ©solutions, 20170 et 2178, avec leurs articles 7, aient Ă©tĂ© dĂ©cidĂ©es au Conseil de SĂ©curitĂ© des Nations-Unies, et que tous les membres permanents et non permanents ont signĂ© ces deux rĂ©solutions, cependant elles ne sont toujours pas appliquĂ©es, puisque une dĂ©finition claire et nette n’est toujours pas donnĂ©e Ă  ce qui est appelĂ© terrorisme. Les Ă©tats-uniens estiment que les hommes armĂ©s contre l’Etat syrien, contre l’armĂ©e arabe syrienne ne sont pas terroristes, mais une opposition armĂ©e de combattants pour la dĂ©mocratie contre un ‘’ RĂ©gime dictatorial ‘’ au pouvoir en Syrie depuis des dizaines d’annĂ©es, alors que c’est son caractĂšre nationaliste, son refus de l’installation d’IsraĂ«l en Palestine, et les richesses en hydrocarbure dans son sous sol, dont il est question, et rien d’autre. Les Ă©tats-uniens pour rĂ©cupĂ©rer et dĂ©tourner ces deux rĂ©solutions onusiennes ont trĂšs rapidement organisĂ© une coalition composĂ©e exclusivement de pays qui leur sont alliĂ©s. Ils ont tentĂ© par ce prĂ©texte crapuleux de reprendre pied en Irak avec l’argument de combattre Da3ach qui menace le Gouvernement de Bagdad, puisque la seconde ville irakienne en grandeur a Ă©tĂ© occupĂ©e par lui, et encore plus, les intĂ©rĂȘts US et sionistes dans le Kurdistan irakien Ă©taient sous la menace d’une invasion imminente. Alors que les amĂ©ricains furent chassĂ©s en 2011 par le gouvernement irakien aprĂšs d’ñpres nĂ©gociations. De l’autre cĂŽtĂ© de la frontiĂšre irakienne en Syrie, continuer de combattre par air l’Ă©tat syrien au moyen de bombardements Ă  risques collatĂ©raux pouvant atteindre l’armĂ©e arabe syrienne, et dĂ©truire les biens en infrastructures de l’Etat syrien entre les mains de Da3ach. Bombarder Da3ach pour l’empĂȘcher d’aller oĂč il ne doit pas aller, comme en Jordanie, ou en Arabie Saoudite. Ainsi leur simulation de combattre Da3ach au sol, en simulant le bombarder en Irak et en Syrie, au moyen de leurs avions de guerre, n’a jusqu’ici causĂ© que de faibles dĂ©gĂąts Ă  ces groupes terroristes armĂ©s, qui poursuivent leurs avancĂ©es dans toutes les directions. Seules les armĂ©es arabes syriennes et irakiennes leur font fasse rĂ©ellement. Aussi, le manque de dĂ©finition pour ce qui est terrorisme fait que les deux rĂ©solutions onusiennes sont restĂ©es lettre morte, et les Ă©tats-uniens, et la Turquie ouvertement soutiennent le terrorisme, l’arment, et l’injectent en Irak et en Syrie, de mĂȘme pour les pays du Conseil de CoopĂ©ration du Golfe arabo persique, le Qatar, l’Arabie Saoudite, comme la France, comme la Jordanie, le font, et n’ont pas arrĂȘtĂ© de le faire jusqu’à prĂ©sent. En permettant Ă  ces terroristes d’exister, en les formant militairement pour aller commettre des crimes ailleurs, cet Etat français, comme les autres Etats qui ont fait de mĂȘme, ne peuvent pas dans le mĂȘme temps isoler ces terroristes du milieux sociale d’oĂč ils les ont prĂ©levĂ©, car tĂŽt ou tard, lorsqu’ils ne sont pas victorieux ou Ă  la hauteur de l’entreprise qui leur a Ă©tĂ© assignĂ©, comme d’aller dĂ©truire l’Ă©tat syrien, comme de rĂ©ussir Ă  renverser le PrĂ©sident Bachar el Asad, ou de se faire tuer sur place eux-mĂȘmes, mais surtout de ne pas revenir au pays natal. Devant la difficultĂ© syrienne ils finiront par revenir au bercail et continuer l’activitĂ© terroriste quotidienne qu’ils avaient menĂ©e durant ces quatre annĂ©es en Syrie, en Irak, et en Libye. Certains sont dĂ©jĂ  revenus sur place Ă  Paris et sur l’ensemble du territoire français.
    Aujourd’hui, ces terroristes commencent Ă  revenir au pays qui leur a donnĂ© naissance, ce qui est tout Ă  fait objectif et rationnel, c’est ce qui vient de se produire en France, Ă  Paris 11 e arrondissement ce 7 janvier 2015, contre le siĂšge de Charlie Hebdo, avec la morts de douze personnes tuĂ©es dont la majoritĂ© Ă©tait parmi les journalistes caricaturistes de cet hebdomadaire de gauche, lors d’une attaque terroriste, exĂ©cutĂ©e par deux hommes masquĂ©s, armĂ©s de fusils de guerre. Le 8 janvier 2015, encore une autre attaque contre deux policiers, et le 9 janvier 2015 encore une prise d’otage dans un super marchĂ© Kasher, dans l’avenue du TrĂŽne, porte de Vincennes, dans le 12e arrondissement de Paris, en y ajoutant l’attaque d’un restaurant Kebab proche d’une mosquĂ©e, dans une ville de province, tout ça montre bien que le terrorisme n’a pas de nationalitĂ©, ni de frontiĂšre. En fait c’est ce qu’ont semĂ© Laurent Fabius, Ministre des Affaires EtrangĂšres de France et le PrĂ©sident français, François Hollande, et avant eux le PrĂ©sident Nicolas Sarkozy et son ministre des Affaires EtrangĂšres, Monsieur Alain JuppĂ©. Sans rappeler les louanges chaleureuses du Ministre des Affaires Ă©trangĂšres françaises, Monsieur Laurent Fabius qui avait adressĂ© aux terroristes en Syrie, qui pour lui Ă©taient et sont encore des combattants de la libertĂ©, et qui selon lui font du bon bouleau en Syrie, ce que le PrĂ©sident François Holland n’a pas manquĂ© de le faire aussi par tous les encouragements et fourniture d”aide logistique et militaire, armes avancĂ©es pour qu’ils fassent tomber ”Bachar” qui selon eux n’a plus le droit de vivre, Aujourd’hui, ce drapeau en berne et cette minute de silence pour ces victimes de l’information, doivent plutĂŽt ĂȘtre adressĂ©es au PrĂ©sident et Ă  son Ministre des Affaires Ă©trangĂšres, pour qu’ils dĂ©posent leur dĂ©missions. Ils sont tous deux responsables d’avoir crĂ©er cette situation, en Ă©tant les reprĂ©sentants suprĂȘmes d’un Ă©tat, Ă  l’origine de la rĂ©volution de 1789, universelle dans sa portĂ©e. En allant violer, agresser la Syrie, pays souverain, comme le fit un ex-ministre des Affaires EtrangĂšres Monsieur Bernard Kouchner qui Ă©galement en compagnie de terroristes, vient de violer la frontiĂšre de l’Ă©tat syrien souverain en s’y introduisant, et la preuve d’une dĂ©gĂ©nĂ©rescence totale d’un point de vue morale et Ă©thique de ces dirigeants français. Aujourd’hui dĂ©sormais, tout est devenu claire, le monde commence peu Ă  peu Ă  comprendre l’analyse et la position syrienne concernant ces Ă©vĂ©nements; analyse et position dĂšs les premiĂšres heures de ces troubles qui ont Ă©clatĂ© le 14/03/2011 dans la ville de Da3a, puis la ville de Homs, sous forme de manifestations en apparence pacifiques, mais qui dissimulaient au sein des manifestants, des provocateurs armĂ©s, des agents Ă©trangers, des snipers pour tuer des civiles et faire accuser les autoritĂ©s syriennes de le faire. AprĂšs presque quatre annĂ©es de mensonge entretenu par les coalisĂ©s contre la souverainetĂ© syrienne, voilĂ  que de plus en plus d’Etats rejoignent la position syrienne, leur nombre ne fait qu’augmenter, tandis que le nombre de ceux qui lui Ă©taient hostiles, ou la combattaient, ne fait que diminuer. Reste la Turquie de Tayyeb Erdogan, les Saoudiens, les Qataris, les libyens de Abdelhakim Belhadj, le Roi de Jordanie, François Hollande, Barak Obama, et David Cameron, sans oublier l’entitĂ© sioniste. A comparer avec le nombre de 80 pays, correspondant aux nationalitĂ©s diffĂ©rentes des terroristes et mercenaires regroupĂ©s en Syrie, et la preuve qui fait dire que le bout du tunnel est en vue, et des changements positifs, du point de vue Ă©conomique, politique et militaire, sont dĂ©jĂ  palpables. La ConfĂ©rence prĂ©vue Ă  Moscou, rĂ©unissant toutes les parties syriennes, concernĂ©es dans ce conflit syrien, sera d’un bond qualitatif par rapport Ă  ce que furent GenĂšve I et GenĂšve II. Une nouvelle constitution adoptĂ©e, un prĂ©sident de la rĂ©publique rĂ©Ă©lu parmi trois candidats pour ce poste, Bachar el-Asad parmi eux reconduit dans ses fonctions suprĂȘmes. Le monde entier a Ă©tĂ© spectateur de tous ces faits. Lorsqu’on Ă©voque les deux rĂ©solutions votĂ©es par Conseil de SĂ©curitĂ© de l’ONU, N° 2170 et 2178 avec leurs articles 7; ce dialogue prĂ©vu Ă  Moscou entre la dĂ©lĂ©gation officielle syrienne, reprĂ©sentant la souverainetĂ© syrienne, le peuple syrien, l’armĂ©e arabe syrienne, les martyres syriens tombĂ©s pour la dĂ©fense de la Syrie, avec en face d’elle l’organe de coordination des opposants syriens de l’intĂ©rieur, mais agissant Ă  l’extĂ©rieur, prĂ©sents Ă  Moscou ; ainsi que cette coalition d’opposants syriens de l’Ă©tranger sensĂ©e reprĂ©senter les terroristes qu’ils nomment ArmĂ©e syrienne libre, alors que ce ne sont que des mercenaires de 80 nationalitĂ©s diffĂ©rentes qui sĂ©vissent dans le territoire syrien, contre le peuple syrien ; et cette coalition nationale d’opposants syriens marxistes. Ce dialogue entre syriens Ă  Moscou ne peut rĂ©ussir sans que ces deux rĂ©solutions du Conseil de SĂ©curitĂ© de l’ONU ordonnant la lutte contre le terrorisme ne soient correctement appliquĂ©es, ce qui Ă©limine de fait tous ces syriens au service des Ă©tats-uniens, d’IsraĂ«l, de la France, de la Grande-Bretagne, de la Turquie, et des entitĂ©s arabes du Golfe arabo persique, qui prĂ©tendent ĂȘtre une opposition politique syrienne armĂ©e, alors qu’une opposition politique par principe ne peut ĂȘtre armĂ©e militairement pour parvenir Ă  un coup d’état afin de prendre le pouvoir, en dĂ©truisant les infrastructures du pays, en se mettant au service de puissances Ă©trangĂšres, les priant d’intervenir pour attaquer et dĂ©truire leur pays ; en acceptant l’occupation et le dĂ©tachement dĂ©finitif des territoires syriens des hauteurs du Golan au bĂ©nĂ©fice d’IsraĂ«l, et en se dĂ©solidarisant totalement de la cause palestinienne, moyennant l’aide qu’il peut leur apporter Ă  prendre le pouvoir en Syrie.

    Ce qui est paradoxale, tous ces Etats qui soutiennent le terrorisme n’ont pas jusqu’ici exprimĂ© leur position, ou leur dĂ©cision de cesser de soutenir le terrorisme, ce qui donne une Ă©clairage sur les nombreux incidents graves qui ont eu lieux en France et derniĂšrement Ă  Paris dans le 11e Arrondissement contre l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, oĂč douze personnes journalistes et policiers furent tuĂ©s par deux individus masquĂ©s et armĂ©s de fusils de guerre. C’est en fait la consĂ©quence toute naturelle pour un pays qui produit le terrorisme, l’encourage Ă  aller dĂ©truire d’autres Etats souverains dit du tiers monde. Le monstre peut Ă  tout moment se retourner contre son maĂźtre. C’est comme un scorpion que l’on met dans sa poche, et Ă  tout moment par inadvertance lorsqu’on met la main dans la poche l’on risque de se faire piquer. Ce qui est arrivĂ© en Australie, en SuĂšde, aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne, en Arabie Saoudite et en Turquie, sont des illustrations de ce mĂȘme phĂ©nomĂšne. La France, comme les pays du Golfe sont les plus coupables dans cette mĂ©saventure. Cela ne veut pas dire que la France devant ce constat sera contrainte de changer d’attitude vis-Ă -vis de la Syrie, ni mĂȘme les Pays du CCG. Pas plus tard, la France est encore favorable pour un bombardement de l’armĂ©e arabe syrienne ; la Turquie s’apprĂȘte Ă  former encore plus de terroristes au nombre de 15000 en deux ans pour combattre l’Etat syrien, les saoudiens et les qataries surenchĂ©rissent dans la mĂȘme direction. Tous ces agresseurs n’ayant pas de politique rationnelle, ne peuvent faire de dĂ©duction qu’ils ont Ă©chouĂ© dans leur entreprise criminel contre la Syrie, et coordonner leurs effort dans une vĂ©ritable lutte contre le terrorisme selon les deux rĂ©solutions du Conseil de SĂ©curitĂ© des Nations-Unies. Pour revenir Ă  cette attaque Ă  Paris contre Charlie Hebdo, c’est le fait de deux frĂšres français, d’origine algĂ©rienne, qui ont Ă©tĂ© encouragĂ© par les orientations de la politique française sous la prĂ©sidence prĂ©cĂ©dente de Nicolas Sarkozy, et celle actuelle de François Hollande, d’aller faire le terrorisme en Syrie. Et durant trois annĂ©es, sur les terres du Levant les voilĂ  de retour en France, ce qui prouve que le terrorisme revient toujours Ă  son milieu oĂč il a grandit. Le pourquoi les autoritĂ©s françaises ne les ont pas arrĂȘtĂ© dĂšs leur retour de Syrie, c’est justement le point d’interrogation qui reste sans rĂ©ponse, sur ce qui se passe rĂ©ellement dans la tĂȘte des Ă©tats-majors de ces Ă©tats europĂ©ens et de certains Etats arabes, ceux du Golfe et d’autres, Ă  propos de la question du terrorisme, en Syrie, en Irak, en Libye, en Egypte, au YĂ©men, en Tunisie, dans le Sahel, en Afrique du Nord. Un terroriste saoudien d’abord internĂ© dans une des prisons saoudiennes, fut relĂąchĂ© et interdit de sortir du royaume, mais en fait encouragĂ© par la famille Saoud d’aller faire le terrorisme en Syrie, de rĂ©ussir ou de se faire tuer sur place, le voilĂ  retournĂ© au royaume saoudien pour continuer de faire le mĂȘme terrorisme en Arabie Saoudite, contre la monarchie saoudienne. En rĂ©sumĂ©, tant que ces pays continuent Ă  regrouper des individus, Ă  les financer, Ă  les endoctriner, Ă  les entrainer, Ă  les armer, Ă  les transporter et les injecter dans les pays qu’ils veulent dĂ©truire, ce phĂ©nomĂšne continuera sans changement, cette forme de guerre de troisiĂšme ou quatriĂšme gĂ©nĂ©ration menĂ©e par l’Alliance Atlantique Nord, pour prĂ©server ses troupes, se poursuivra sans changement, s’étendra au monde entier, sous forme de guerres de religions en Europe mĂȘme, entre musulmans et chrĂ©tiens, comme l’incite le Front National des le Pen et leur fond de commerce idĂ©ologique raciste et fasciste. Cet acte criminel Ă  Paris contre Charlie Hebdo, est Ă  considĂ©rer comme un fait, mais quels sont les buts Ă  atteindre pour ceux qui l’ont organisĂ©. Pour allumer une islamophobie, comme aux Ă©tats-uniens, au Danemark, avant cela en Espagne, pour revenir au racisme de tout un monde occidental fondamentalement sĂ©grĂ©gationniste qui avait court aux USA. Guerre de religion entre chrĂ©tiens et musulmans. C’est donc une officine discrĂšte derriĂšre ce geste criminel. Dans trĂšs peu de temps nous allons observer que ceux qui cherchent Ă  rĂ©cupĂ©rer cet Ă©vĂ©nement sanglant, sont en fait ses commanditaires. Ce que le Front National, du fait de ses liens avec l’OAS et l’AlgĂ©rie française, activement travaille en vue des prochaines Ă©chĂ©ances Ă©lectorales, pour plus de pouvoir et agir contre l’immigration nord-africaine, musulmane, particuliĂšrement algĂ©rienne. Une occasion pour lui, qu’il compare au 11 septembre 2001, survenu Ă  New-York, et provoquĂ© par Al-QaĂŻda, ce qui n’est pas tout Ă  fait exacte, puisqu’Al-QaĂŻda a Ă©tĂ© utilisĂ© pour l’accomplir, ce qui n’est pas pareil. Un phĂ©nomĂšne remarquable, c’est le taux de popularitĂ© de François Hollande moins de 12%, chose qui n’est jamais arrivĂ©e Ă  aucun prĂ©sident français depuis la seconde guerre mondiale. En faite sous prĂ©texte d’exporter la dĂ©mocratie, en Libye, en Syrie, François Hollande utilise les capitaux français, sionistes et arabes, confirmĂ©s par ses dĂ©clarations lors de voyages en Arabie saoudite qui prouvent ce fait, comme armer une des armĂ©e arabe – le Liban- Ă  raison de trois milliards de dollars, qui n’ont pas vue le jour. Hollande, c’est lui qui a plongĂ© la France dans ce piĂšge merdique, ainsi que Davis Cameron, et Barak Obama, tous les trois ne cherchent qu’à dĂ©truire les Nations faibles, pour donner du travail pour leurs reconstructions Ă  des entreprises multinationales de l’Empire Ă©tats-uniens, avec celles des europĂ©ens. Tous attendent le calme en Libye qui tarde de s’installer pour aller reconstruire le pays au compte du peuple libyen par le pillage de ses ressources naturelles. Tous ces prĂ©sidents du camp impĂ©rialiste sont donc sous les ordres de ces entreprises, de ces complexes militaro industriels et non au service de leurs peuples, travaillant pour leurs peuples dans la paix. S’il y avait de l’étique et de la morale en France, François Hollande avec ce taux de popularitĂ© aussi bas, pour sa personne politique, et aprĂšs les actes criminels qu’il a ordonnĂ© d’accomplir en Syrie, au Sahel, en Libye, et la poursuite de la mĂȘme politique et actes criminels de son prĂ©dĂ©cesseur Sarkozy, qu’il cautionne, ces retombĂ©es terroristes en plein Paris mĂȘme, il ont est responsable, et il aurait du dĂ©missionner de son poste prĂ©sidentiel sans tarder. Parti en Centre Afrique, pour combattre Boco-Hatam, et dans le mĂȘme temps armer le mĂȘme groupe en Syrie, sous un autre nom, alors que chacun sait tous sont issus de la mouvance d’Al-QaĂŻda, c’est quelque chose de tout Ă  fait dĂ©mon. Rien n’est plus cachĂ©, tout est au vue et au sue de tous, sans gĂȘne, ce PrĂ©sident de la RĂ©publique continue d’agir comme si de rien n’était. Les tentatives françaises de vouloir travailler avec les services de sĂ©curitĂ©s syriennes sont refusĂ©es par la Syrie, du fait qu’il n’y a pas de relations diplomatiques entre les deux pays, rompues unilatĂ©ralement par les français, et sans relations diplomatiques, il ne peut y avoir de coopĂ©ration dans ce domaine entre les deux pays. Les amĂ©ricains qui au dĂ©part des troubles en Syrie pratiquement commandaient et suivaient pas Ă  pas tous les dĂ©veloppements, aujourd’hui et depuis un certain temps, ils n’ont aucune politique claire. Aujourd’hui les Ă©tats-uniens sont dans l’observation de ce qui se passe. Si les rĂ©sultats des consultations prĂ©paratoires entre opposants syriens de l’intĂ©rieur et de l’extĂ©rieur sont positifs selon leur conception, ils n’ordonneront aucun obstacle, et se limiteront Ă  se taire. D’oĂč la mise en garde russe adressĂ©e aux amĂ©ricains de ne pas saboter cette confĂ©rence. Au fur et Ă  mesure que cette confĂ©rence prend forme Ă  Moscou, les amĂ©ricains sont devenus plus attentif. Si les rĂ©sultats sont contraires Ă  ce qu’ils attendent, ils ordonneront Ă  leurs laquais du CCG et leurs chiens parmi cette opposition syrienne armĂ©e de l’extĂ©rieur d’élever le ton, de mentir et de mentir encore, jusqu’à se convaincre soi-mĂȘme et croire Ă  son propre mensonge. Mais sans attendre, les turcs et les saoudiens qui s’inquiĂštent de ce que sortira de cette confĂ©rence Ă  Moscou, ont dĂ©jĂ  donnĂ© l’ordre d’intensifier les opĂ©rations militaires contre l’armĂ©e arabe syrienne sur plusieurs fronts, alors qu’ils Ă©taient en conflit entre eux-mĂȘmes en tant que reprĂ©sentant les frĂšres musulmans pour les turcs, et les takfiristes, wahhabites, salafistes pour les saoudiens. Est-ce que les Ă©tats-uniens veulent-ils d’une solution politique en Syrie, ou bien utiliser Da3ach pour combattre l’Etat syrien. A l’heure actuelle et compte tenu du rapport de force sur le terrain, les plans impĂ©rialistes Ă©laborĂ©s de longue date, et qui butent sĂ©rieusement aujourd’hui contre des donnĂ©es non prĂ©vues, la solution politique qui n’intĂ©ressait pas les Ă©tats-uniens, puisqu’ils ont toujours cherchaient encore et encore Ă  rĂ©aliser un nouveau dĂ©coupage, un nouveau Sykes-Picot de la rĂ©gion du Moyen-Orient. Tant que celui-ci n’est pas rĂ©alisĂ©, c’est pour eux un Ă©chec, et une solution politique peut-ĂȘtre mieux que de continuer jusqu’au bout pour rĂ©aliser ce nouveau Sykes-Picot qui tarde, avant de redĂ©ployer leurs forces militaires dĂ©jĂ  retardĂ©e dans l’Asie du Sud Est, appuyĂ©es Ă  l’Australie, face un rivale qui devient de plus en plus menaçant pour leur suprĂ©matie qu’est la Chine. Comment laisser leur allier le plus vicieux qu’est cette EntitĂ© sioniste sans risque majeur pour son existence, sans craindre pour ces pĂ©tromonarchies qui ne tiennent debout politiquement que grĂące Ă  la prĂ©sence amĂ©ricaine et anglaise. En fait, ce qui fera changer les choses c’est ce qui se passe sur le terrain des combats en Syrie, la justice et la vĂ©ritĂ© ne sont victorieuses que pour elles-mĂȘmes. Ce sont les victoires consĂ©cutives rapportĂ©es par l’ArmĂ©e Arabe Syrienne qui forceront le changement d’attitude de ces pays impĂ©rialistes et leurs alliĂ©s et laquais, et dans le mĂȘme temps, face au mur syrien et irakien, ces terroristes reviendront lĂ  d’oĂč ils sont venus, et la France comme les autres pays complices verront une importation du terrorisme chez eux, alors qu’ils l’exportaient, tout comme les pays du CCG et la Turquie qui avaient exportĂ© leurs produits idĂ©ologiques sectaires, takfiristes, leurs prĂȘches et ‘’Fatawis’’, leur islam politique Khouanji, avant d’exporter leurs mercenaires bien armĂ©s, qu’ils avaient rassemblĂ© de tous les coins du monde, par dizaines de milliers, et les injecter en terre syrienne et irakienne; retournement qu’ils n’ont pas prĂ©vu de constater des activitĂ©s terroristes chez eux, qui maintenant se mettent Ă  les brĂ»ler. Seuls profiteront les sionistes, qui par plus d’insĂ©curitĂ© qu’ils ont façonnĂ© eux-mĂȘmes, par de multiples faux drapeaux, d’attentats antisĂ©mites organisĂ©s par eux-mĂȘmes, en France et en Europe et ailleurs, pour que les citoyens de confession israĂ©lite, surtout les intellectuels, cadres et scientifiques, prennent panique, appauvrissent l’Europe en inclinant vers une immigration en Palestine occupĂ©e pour s’imaginer qu’ils s’y trouveront plus en sĂ©curitĂ©, alors que la rĂ©sistance du peuple palestinien, ininterrompue depuis 1948, ne cesse de se dĂ©velopper, et le camp de la rĂ©sistance ne cesse de grandir, et la finitude de cette entitĂ© coloniale sioniste, IsraĂ©lienne ne cesse de se rapprocher. Ce terrorisme est comme une boule de feux, qui roule lĂ  oĂč c’est favorable, bientĂŽt mettant la dĂ©solation mĂȘme chez ceux qui l’ont allumĂ©. Ces terroristes n’ont plus que deux alternatives, devant le mur syrien, ou bien ils fuient la Syrie face Ă  une armĂ©e arabe syrienne, Ă  un peuple et une autoritĂ© soudĂ©e ; et les capitales occidentales les verront revenir en masse, des flammes s’en prendront Ă  leurs biens, du sang de leurs citoyens se rĂ©pondra dans les rues ; oĂč alors ils seront abattus comme des animaux dans un grand abattoir sur le sol syrien.

    Cette rĂ©union au Caire, maladroite, organisĂ©e par les autoritĂ©s Ă©gyptiennes sous la pression des pays du CCG, sans qu’il y ait de relation diplomatique entre l’Egypte et la Syrie, pour concurrencer la ConfĂ©rence prĂ©parĂ©e par les autoritĂ©s russes au sujet de la Syrie, regroupant les forces de l’opposition syrienne armĂ©e, de l’extĂ©rieur au service de l’impĂ©rialisme, fabriquĂ©e par les USA, IsraĂ«l, les turcs, les qataris et les saoudiens, et la mĂȘme semaine, l’organe de coordination de l’opposition syrienne de l’intĂ©rieur reprĂ©sentĂ© par Qadri Jamil , ainsi que la coalition nationale d’opposants syriens laĂŻques et marxistes, est une dĂ©monstration absurde de perte de temps, puisque le peuple syrien a dit son mot en toute souverainetĂ©, Ă  votĂ© une nouvelle constitution et choisi son prĂ©sident de la RĂ©publique. Compte tenu de la situation Ă©gyptienne, Ă©conomique, dĂ©pendante de l’aide amĂ©ricaine et saoudienne, situation sĂ©curitaire perturbĂ©s par les attaques terroristes des frĂšres musulmans, l’Egypte est empĂȘchĂ©e de reprendre son rĂŽle comme au temps de Gamal Abdel Nasser, d’oĂč la maladresse du PrĂ©sident Abdel-Fatah el-Sissi. Si l’on veut vĂ©ritablement parvenir Ă  une solution, il faut que les deux rĂ©solutions de l’ONU 2170 et 2178 avec leurs articles 7 soient parfaitement appliquĂ©es.

    http://youtu.be/_j-xpWIw4F8?list=UUlQ7Vp7g6zPlL21ayqb6HpA

  • By Erik L, 2015-01-10 @ 11:01

    Straff kan sÀkert vara ett av syftena med denna teaterakt, precis som nÀr Norge skulle dra sej ur Libyen, och fick Breivik-teatern som straff. men annars ligger vÀl NWO:s önskan om skÀrpta terrorist/internetlagar nÀra till hand att skylla.
    Jeff C (som stĂ€ndigt censureras av youtube) gĂ„r i genom lite om vilka som kan ligga bakom detta “Paris shooting Hoax” http://www.youtube.com/watch?v=MpsPSbvPo2Q

Other Links to this Post

  1. Blueshift » Gorbatjov varnar för kĂ€rnvapenkrig i Europa över Ukraina — 2015-01-11 @ 18:09

statcounter